Projet de recherche – Le trafic d’armes, en France, à destination de la guerre d’Espagne (1936-1939)

Durant la guerre d’Espagne (1936-1939), l’attitude ambivalente du gouvernement français a rendu complexe l’étude du trafic d’armes à destination de ce conflit. La France aurait d’abord défendu et appliqué la politique européenne de « non-intervention » qui interdisait tout envoi d’armes en Espagne, puis aurait relâché celle-ci en 1937 en fermant les yeux sur le trafic. Elle l’aurait même encouragé. Pourtant, celui-ci est repérable dès le début du conflit, et ne semble pas avoir attendu une quelconque aide de l’appareil d’État pour se ramifier. La clandestinité qui entoure le trafic a longtemps laissé croire que les sources sur ce dernier étaient insuffisantes pour en faire l’histoire. Pourtant, plusieurs surveillances – officielles ou officieuses, françaises et étrangères – s’intéressent de près au trafic sans toujours donner lieu à une répression. Comprendre ces surveillances est un des enjeux de cette recherche. Aussi, il semble nécessaire d’étudier le monde des trafiquants en interrogeant leur degré de politisation en lien avec leur profil sociologique. Il s’agit là d’une étude quantitative qui est complétée par une étude des réseaux du trafic d’armes. Leur constitution, leur emprise sur le territoire français et leur capacité à franchir les frontières juridiques et informelles – preuve d’une certaine résilience – sont étudiés dans le cadre de cette recherche.

Pour mettre en œuvre un tel projet de recherche, il est nécessaire de confronter les témoignages aux sources officielles. Largement méconnues et/ou sous-exploitées, celles-ci apportent un regard nouveau sur ce sujet. Elles sont notamment composées des archives des « polices » françaises, de fonds diplomatiques et militaires multilingues ainsi que de sources émanant de groupes politiques concernés par ce phénomène clandestin.

 

Doctorant allocataire (Université de Caen – Universidad Complutense de Madrid)

UFR Humanités et Sciences Sociales, Centre de Recherche d’Histoire Quantitative

« Le trafic d’armes, en France, à destination de la guerre d’Espagne : les surveillances du trafic, les trafiquants et leurs réseaux sur le territoire français (1936-1939) », sous la direction de François Rouquet & José Luis Ledesma

Mail : pierre.salmon@unicaen.fr



Citer ce billet
Pierre Salmon (2017, 6 mars). Projet de recherche – Le trafic d’armes, en France, à destination de la guerre d’Espagne (1936-1939). Autour de la Seconde Guerre mondiale. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u50y

Pierre Salmon

Agrégé et docteur en histoire. Membre associé au sein des laboratoires HisTeMé et ACP, ainsi que des groupes de recherche internationaux GIGEFRA et Transcap. Ma thèse, réalisée sous la direction de François Rouquet au sein du laboratoire HisTeMé, porte sur le trafic d'armes à destination de la guerre d'Espagne (1936-1939). Pour en savoir plus : https://cv.archives-ouvertes.fr/pierre-salmon

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search