Les bourses du Mémorial : Charles de Gaulle vu par les tabloïdes britanniques, le Daily Mirror et le Daily Express, 1958-1969.

À partir de 1958, les relations entre la Grande-Bretagne et la France se compliquent sous la présidence de Charles de Gaulle. Cette relation était déjà difficile durant la Seconde Guerre mondiale, mais le climat s’est d’autant plus envenimé que Charles de Gaulle s’oppose à deux reprises à la politique internationale britannique dans sa volonté de devenir membre de la Communauté économique européenne (CEE) ; il pose son véto contre la candidature de la Grande-Bretagne à deux reprises, en 1963 et en 1967. 

Étant étudiant britannique en France, j’ai mis à profit mes compétences linguistiques et culturelles pour approfondir le portrait de Charles de Gaulle par le biais de la presse britannique tout au long de sa présidence, de 1958 à 1969, dans le but de comprendre la réaction des Britanniques face à la récalcitrante tenacité de Charles de Gaulle face à l’entrée de la Grande-Bretagne dans le Marché Commun. 

1960 : Visite officielle de Charles de Gaulle au Royaume-Uni. (copyright : express.co.uk

 

 

 

 

L’historiographie autour du sujet semble plutôt suggérer que le peuple britannique ait été favorable à Charles de Gaulle durant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, l’opinion favorable des Britanniques à son égard s’amoindrit pendant les années soixante et les Britanniques deviennent dans leur majorité hostile au Président en 1969. Étudier la presse britannique de cette époque est ainsi un excellent moyen de voir la manière dont Charles de Gaulle est dépeint, ainsi que l’évolution des opinions et des idées qui ont influencé les lecteurs. Cette recherche se concentre sur trois des journaux britanniques les plus lus pendant la présidence de Charles de Gaulle entre 1958 et 1969 : le Daily Mirror, le Daily Express et le Times, les articles se concentrant sur ses affaires internes et externes. Parmi les exemples, citons la crise constitutionnelle de 1958, la guerre d’Algérie, le développement des armes nucléaires en France et sa célèbre formule « vive le Québec libre » à Montréal en 1967.

Cette recherche questionne la façon dont le Général de Gaulle est décrit par la presse britannique ; à quel point elle lui est favorable ou défavorable et si cela est lié aux vétos ou non. En définitive, la presse britannique est généralement favorable à Charles de Gaulle avant son premier véto en 1963. Cependant, après cela, la presse devient de plus en plus critique à son égard, et après le second véto, on pourrait qualifier les tabloides britanniques d’hostiles envers lui. Surtout le Daily Express, un journal réputé eurosceptique suit ce modèle. Les vétos ont finalement été perçus comme une grande honte pour la Grande-Bretagne et une trahison de la part d’un vieil ami de guerre. La façon dont la presse écrit à son sujet tout au long de la période 1958-1961 reflète cette notion.

Mémoire de Master 1 Recherche sous la direction de Gaël Eismann.



Citer ce billet
REGAN EBSWORTH (2021, 25 novembre). Les bourses du Mémorial : Charles de Gaulle vu par les tabloïdes britanniques, le Daily Mirror et le Daily Express, 1958-1969. Autour de la Seconde Guerre mondiale. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u53u

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search