6.03.24 : Au service du Maréchal ?

Le séminaire “Traces de guerre” accueille Anne-Sophie Anglaret, docteure en histoire et chercheuse associée au SIRICE, au Mémorial de Caen, à 14h30.

En août 1940, le maréchal Pétain, chef de l’État français, décide de rassembler les anciens combattants dans une organisation unique, afin de relayer sa politique dans tout le pays. Avec plus d’un million d’adhérents, la Légion française des combattants s’impose comme le seul mouvement de masse du régime de Vichy.
La propagande pétainiste présente ces légionnaires comme les symboles de la popularité du chef de l’État, mais la réalité est plus complexe. De fait, les anciens combattants étaient déjà répartis dans l’entre-deux-guerres dans des associations très actives dont la Légion prend, à bien des égards, la suite.
Au plus près de ses membres et de leurs activités concrètes, Anne-Sophie Anglaret retrace la naissance, l’action et le déclin des sections de la Légion et montre la force des sociabilités locales par-delà le changement de régime. Elle met aussi en lumière la grande porosité idéologique entre les principes de la révolution nationale et les associations conservatrices d’avant-guerre.
Elle permet ainsi de mieux comprendre ce qu’a été la Légion et, partant, ce qu’a été Vichy : non pas une parenthèse, mais l’adaptation d’une tendance de fond à un contexte exceptionnel.



Citer ce billet
Françoise Passera (2024, 4 mars). 6.03.24 : Au service du Maréchal ? Autour de la Seconde Guerre mondiale. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vy2u

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search