Observatoire des Commémorations du 80e anniversaire en Normandie

Appel à participation 

Dans nos sociétés contemporaines, les anniversaires d’événements historiques sonnent comme des « carillons de la mémoire » selon les mots de l’historien Henry Rousso. Pour les individus qui y participent comme acteurs ou visiteurs, c’est un rendez-vous aux motivations plurielles, tour à tour politiques, culturelles, économiques, familiales, sociales ou festives. Qu’elles soient menées à l’initiative des autorités publiques ou d’acteurs privés, les commémorations permettent ainsi d’observer un ensemble de dynamiques socio-historiques. À l’instar d’anniversaires d’autres conflits, ceux du Débarquement et de la Bataille de Normandie sont le moment de cérémonies locales, nationales et internationales. Un groupement d’intérêt public interministériel, « Mission du 80e anniversaire des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire » a été mis en place dans le but d’« organiser les cérémonies de commémoration »1. Celles-ci se déclinent en de nombreuses manifestations qui revêtent des formes variées, de l’exposition culturelle aux reconstitutions historiques en passant par le bal populaire ou le parcours sportif, pour la plupart intégrées au « D-Day Festival Normandy »2.

Affiche de la Région Normandie pour les commémorations

 

Les manifestations annoncées pour juin 2024 invitent, de par leur importance, les chercheuses et chercheurs en sciences sociales (histoire, géographie, sociologie, arts du spectacle, sciences de l’information et de la communication ou sciences politiques) à prendre une posture active dans l’« observation » de ce qui se passe sur le terrain et de rassembler un matériau qui serait soumis à nos analyses. Il s’agirait ainsi de nourrir les réflexions sur les usages du passé, les enjeux présents et les mises en mémoire. En sélectionnant différents lieux et différentes échelles, cela permettrait de multiplier les points de vue propres à nos disciplines et nos préoccupations de recherche3 . C’est dans ce cadre que l’Observatoire des Commémorations du 80e anniversaire en Normandie est créé au sein de l’université de Caen-Normandie.  Son objectif est de réfléchir et documenter ce qu’il se passe dans les départements les plus concernés (le Calvados, la Manche et l’Orne) sans pour autant ignorer des villes comme Le Havre ou Rouen en Seine-Maritime.

 

            Pour ce faire, quatre grands thèmes structureront notre approche.

  1. Rites et reconstitutions

            Il s’agit d’étudier du point de vue de l’anthropologie historique, mais pas seulement, les séquences rituelles autour de cet anniversaire. Les événements, hors cérémonies, sont multiformes : spectacles, bals, événements sportifs, mais aussi et surtout les reconstitutions historiques. Quelles sont les formes dominantes et les localisations privilégiées ? Par ailleurs, les reconstitutions historiques nous intéressent particulièrement dans ce qu’elles entendent montrer du passé, selon quels procédés, et avec quels objectifs. Il s’agit également de s’interroger sur les nationalités, unités et groupes reconstitués, sur les choix des mises en scène, mais aussi sur les pratiques et rythmes des reconstitutions.

 

Reconstitution lors du 67e anniversaire des commémorations, en 2011, lieu non précisé. Photo : D-Day Overlord

 

  • Politiques mémorielles et cérémonies

            Les choix et organisations des cérémonies à différentes échelles institutionnelles et publiques seront ici observées. L’idée est d’interroger les motivations politiques des cérémonies, leurs rapports à l’événement commémoré et les enjeux présents que les différents discours mettent en lumière. À cet égard, les silences et les absences sont tout aussi importants que les thèmes mis en avant. Quels sont les acteurs au cœur des discours et des pratiques commémoratives ? Existe-t-il des différences selon les lieux de commémorations et les secteurs nationaux ? Quels sont, au fond, les différents régimes mémoriels qui transparaissent de ces commémorations ?

Cérémonie à la mémoire des victimes civiles, à Trévières, 1er juin 2014 en présence de François Hollande, président de la République. Photo : Ouest-France.

 

  • Publics

Étudier ce moment de commémorations invite à interroger le public présent aux différents événements. Ces manifestations ont-elles des vertus citoyennes et pédagogiques ? Cette partie tient davantage de l’analyse sociologique et s’attache à comprendre ce que cette présence nous apprend du rapport de nos sociétés à leur passé. L’origine nationale ou régionale, l’âge, le profil sociologique et les motivations des publics en fonction des manifestations sont autant de pistes qui s’offrent pour des enquêtes quantitatives et qualitatives.

 

Défilé lors du D-Day Festival, dans le Bessin, date inconnue.Archives/Frédéric Bourgeois

 

  • Musées et expositions

Ce volet s’attachera à l’observation des différentes manifestations culturelles organisées en Normandie dans le cadre de ce 80e anniversaire. Les institutions muséales proposent souvent des rencontres, des expositions, des conférences en lien avec la Libération. Il s’agirait dès lors de rendre compte des différents événements ayant lieu dans ce cadre. Une attention particulière sera accordée aux présentations dynamiques mises en place par ces musées qui tendent, au cours de la dernière décennie, à « sortir de leurs murs » lors des commémorations pour offrir au public des reconstitutions « vivantes ».

 

La façade du Mémorial de Caen le 5 juin 2014 avec la fresque de Jeff Aéro • © Benoit-Caen Wikimedia commons


Afin de pouvoir faire de cet observatoire un outil à disposition du plus grand nombre, il gagnera en efficacité et en portée par son nombre de contributrices et contributeurs. C’est pourquoi nous vous invitons à prendre contact avec nous si vous souhaitez participer à ce projet par le biais d’enquêtes de terrain qui pourraient être menées en Normandie pendant la durée des événements commémoratifs en juin 2024.


Email de contact :observatoirenormandie80e@unicaen.fr

 

Comité d’organisation :

Victor Faingnaert (doctorant en histoire contemporaine, HisTeMé, université de Caen-Normandie)
Jean-Luc Leleu (IR-HDR CNRS, MRSH-HisTeMé, université de Caen-Normandie)
Françoise Passera (IE, HisTeMé, université de Caen-Normandie)
Guillaume Yverneau (doctorant en histoire contemporaine, HisTeMé, université de Caen-Normandie)


 



Citer ce billet
Françoise Passera (2024, 14 mars). Observatoire des Commémorations du 80e anniversaire en Normandie. Autour de la Seconde Guerre mondiale. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vy2t

  1. Ministère des Armées, Communiqué de presse, 24 octobre 2023. [en ligne : https://www.defense.gouv.fr/sites/default/files/ministere-armees []
  2. Tel est le nom du programme des « manifestations festives » invitant à venir, du 1er au 16 juin 2024, « fêter la liberté retrouvée » []
  3. Voir ce qui avait été fait par l’Observatoire du centenaire de l’université de Paris I. Site internet : https://observatoireducentenaire.pantheonsorbonne.fr/observatoire-centenaire []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search