Archives par mot-clé : France combattante;Légion française des combattants; Historiens et histoire;

Les Mémoriales 2016

17

Le Centre de Recherches d’Histoire Quantitative et le Mémorial de Caen se sont associés pour organiser, le 30 novembre et 1er décembre 2016  deux journées d’études, ouvertes au public, sur l’actualité de la recherche autour de la Seconde Guerre mondiale.

Le mercredi 30 novembre, 14 h-17 h
Le séminaire « Traces de guerre » est consacré au Sport à l’ère totalitaire. Il est ouvert au public et accueille exceptionnellement trois conférences :
Contrôle des corps ou quête de liberté?  Le sport derrière les barbelés
par Doriane Gomet, maître de conférences à l’université Rennes II.
La politique sportive du Gouvernement de Vichy : quelles réalités ?
Par Christophe Pécout, maître de conférences à l’université de Lille  2.
Sport et éducation physique en Zone interdite (1940/1944) : une culture d’évasion ? 
Par Olivier Chovaux, professeur d’histoire contemporaine à l’université d’Artois

 Le jeudi 1er décembre : colloque « Jeunes chercheurs »
10h : S’engager,  Sous la présidence de Alya Aglan, professeure à l’Université de Paris 1 (CIRICE)
La Légion française des combattants
Par Anne Sophie Anglaret, Université de Paris 1
Résister en Haute-Normandie, une histoire politique d’en bas
Par Mason Norton, Université de Edge Hill, Royaume-Uni
Les réseaux de résistance de la France combattante (1940-1945
Par Guillaume Pollack, Université de Paris1

14h30 : Écrire le quotidien, Sous la présidence de François Rouquet, professeur à l’université de Caen, CRHQ
Tenir son journal sous l’Occupation : essai d’histoire culturelle
Par Hakim Rezgui, Université de Paris 1
La conduite pas si « korrekt ». La vie quotidienne des troupes d’occupation en France pendant la Deuxième Guerre mondiale par Byron Schirbock, Université de Cologne, Allemagne

15h45 : Écrire l’histoire, Sous la présidence de Gaël Eismann, maître de conférences à l’université de Caen, CRHQ
Jacques Desoubrie et Robert Alesch : histoire de deux espions
Par Benedetta Carnaghi, Université de Cornell, USA
Appréhensions du présent, compréhensions du passé : écrire l’histoire en France pendant la seconde guerre mondiale
Par Jean-François Bonhoure, Université de Paris 1